• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 27 mai 2008

Archive journalière du 27 mai 2008

Tous candidats

Tous candidats

Pour gagner les élections prud’homales du 3 décembre 2008…

la CFTC a besoin de votre candidature.

Vous pouvez encore être candidat pour les élections prud’homales !

Les unions départementales CFTC complètent actuellement leurs listes. Et même si vous êtes déjà inscrit sur une liste prud’homale CFTC, passez l’information à vos contacts qui peuvent être candidats !!!

  • Pour vous inscrire, contactez nous…

  • Les Prud’homales, c’est crucial ! 

    info du 27 mai 2008

  •  

    CFTC info 1

    Information du 27 mai 2008 

    Si l’erreur est humaine, la reconnaître est une qualité !

     

    Lundi 26 mai, les patrons des deux organisations syndicales signataires de la « fameuse et fumeuse position commune » ont, a grand renfort médiatique, mis en garde le gouvernement sur une remise en cause du temps de travail en catimini.

    Je ne peux croire qu’il s’agisse de leur part d’une manoeuvre dilatoire ou une gesticulation destinée à donner le change aux salariés. Mais on peut tout de même être surpris par ce type d’intervention médiatisée lorsque 15 jours auparavant, sur Arte, le dimanche, l’un des deux protagonistes déclarait avec véhémence, afin de démontrer la capacité de son organisation à tenir compte des problèmes du moment, que la « fameuse et fumeuse position commune » prévoyait de conclure des accords remettant en cause les dispositions sur le temps de travail dans les entreprises !

    A la suite de cette « fameuse et fumeuse position commune », que la CFTC , FO, la CFE-CGC et l’UPA n’ont pas signé, j’avais eu l’occasion d’évoquer l’anachronisme de l’article 17 qui introduit cette remise en cause des dispositions sur le temps de travail. je m’étonne toujours de la raison pour laquelle a été introduite une telle disposition dans un texte censé aborder la refonte de la représentativité des seules organisations syndicales de salariés.

    Maintenant et bien tardivement, il faut l’avouer, les deux organisations syndicales signataires s’émeuvent d’une très certaine application d’un texte qu’ils ont applaudit des deux mains. Si, comme nous en sommes tous convaincus, ils ont pu commettre une erreur d’analyse, ils seraient sans soute bien inspirés de revenir sur leurs positions quant à l’ensemble du texte. En effet, fort de leurs signatures, le gouvernement va s’appuyer sur la « fameuse et fumeuse position commune » pour justifier et légitimer une remise en cause, entreprise par entreprise, du temps de travail. Nous sommes aujourd’hui dans une stratégie du « tout ou rien » ! Si le gouvernement fait adopter une loi sur la représentativité s’inspirant du « texte des 3″ (Medef, CFDT et CGT), l’article 17 trouvera sa traduction législative. Si l’on ne veut pas cette remise en cause des dispositions sur le temps de travail, alors les 2 organisations syndicales signataires doivent revenir sur leur signature. Ne pas le faire, serait ne pas vouloir reconnaître leur erreur, ou pire encore, cela reviendrait à dire que les déclarations médiatiques du 26 mai ne sont que poudre aux yeux. De leur côté, les salariés pourront apprécier par eux-mêmes.

    Réagissez à cet article sur le Blog de Joseph Crespo : http://josephcrespocftc.blogspot.com

    info du 27 mai 2008




    akwateam |
    OUED KORICHE |
    lalogeuse |
    Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LES POMPIERS DE VERZENAY
    | ROLLER A CHAUMONT
    | Blogaide