• Accueil
  • > Archives pour octobre 2008

Archive mensuelle de octobre 2008

Vote par correspondance

Information CFTC

source : Direction Générale du Travail (circulaire aout 2008)

1 – L’électeur :

  • Doit veiller à ne pas oublier de signer l’attestation relative à ses droits civiques figurant à l’intérieur de sa carte électorale.
  • Placer son bulletin de vote dans l’enveloppe électorale sans la cacheter,
  • Mettre cette enveloppe et sa carte électorale dûment signée dans l’enveloppe T revêtue de la mention : « Elections prud’homales du 3 décembre 2008 – Vote par correspondance ».,
  • Remplir les mentions obligatoires sur l’enveloppe T « Elections prud’homales du 3 décembre 2008 – Vote par correspondance », à savoir le numéro du bureau de vote, l’adresse de la mairie, son numéro d’électeur, son collège et sa section d’inscription. L’ensemble de ces informations figure sur la carte électorale. Il est très important que ces mentions figurent sur l’enveloppe pour que le vote arrive au bureau de vote concerné. L’absence d’une de ces mentions n’entraîne toutefois pas la nullité du vote par correspondance (cf.Infra section 3a).
  • Adresser cette dernière enveloppe, sans l’affranchir, à la mairie dont le bureau de vote dépend. Il doit être procédé à cet envoi assez tôt pour que le pli parvienne au bureau de vote au plus tard le 3 décembre au matin.

    2 – La poste

    Opérations à accomplir par les services de la poste Contrairement aux élections de 2002, les plis sont remis dès leur arrivée, y compris le jour du scrutin, par les services de la Poste à la mairie de la commune dans laquelle est implantée le bureau de vote destinataire.

    3 – la Mairie : Opérations à accomplir par les services de la mairie : Les services des bureaux des élections des mairies conservent, dans un lieu sécurisé, les plis jusqu’au jour du scrutin. Le 3 décembre 2008, ils transmettent à chaque président de bureau de vote, les plis correspondants à leur bureau. Si le bureau de vote n’est pas identifié sur l’enveloppe de vote par correspondance, ils le transmettent au bureau de vote centralisateur de la commune.

    4 – Le 3 décembre

    Opérations à accomplir par le Président et les membres du bureau de vote : ouverture des plis et enregistrement des votes : Immédiatement après la clôture du scrutin et préalablement au dépouillement, le président du bureau de vote ouvre chaque pli et vérifie que l’enveloppe électorale du vote par correspondance contenant le bulletin de vote est accompagnée de la carte électorale prud’homale dûment signée. Il donne publiquement connaissance aux membres du bureau de la carte électorale qu’il contient, puis vérifie que l’électeur est bien inscrit sur la liste et n’a pas déjà voté physiquement (le vote physique prime sur le vote par correspondance). Si l’électeur n’a pas voté physiquement, il émarge et met dans l’urne pour être dépouillée avec les autres, l’enveloppe électorale contenant le bulletin de vote, sans l’ouvrir. En revanche, s’il est constaté que l’électeur ayant envoyé un vote par correspondance a déjà déposé un bulletin dans l’urne, l’enveloppe électorale n’est pas introduite dans l’urne et est immédiatement détruite sans avoir été ouverte. La mention « vote non recevable » est portée sur l’enveloppe T. Il est fait état de cette opération au procès-verbal des opérations électorales.

    En cas d’absence de la carte électorale ou d’un défaut de signature de cette dernière, l’enveloppe électorale est également détruite sans être ouverte. La mention « vote non recevable » est portée sur l’enveloppe T. Il est fait état de cette opération au procès-verbal.

    Après introduction de l’enveloppe électorale dans l’urne, le vote de l’électeur est mentionné sur la carte électorale dans les conditions habituelles.

    Les cartes électorales de tous les électeurs ayant utilisé la procédure de vote par correspondance sont, dès la clôture du scrutin, placées dans un paquet, scellé, signé de tous les membres du bureau, qui est aussitôt remis au maire.

    Toutes les enveloppes T ayant contenu les enveloppes électorales doivent être conservées pour être jointes à la liste d’émargement.  

    Ne sont pas recevables au terme de l’article D.1441-150 :

  • les plis parvenus au bureau de vote après la clôture du scrutin,
  • les plis remis par une personne n’appartenant ni aux services postaux, ni aux services de la mairie,
  • les plis provenant d’électeurs non inscrits dans le bureau de vote,
  • les plis non cachetés ou décachetés,
  • les plis ne contenant pas de carte électorale, ou contenant une carte électorale non signée,
  • les plis ne contenant pas d’enveloppe électorale,
  • les plis contenant une enveloppe électorale ne correspondant pas au conseil, au collège ou à la section de l’électeur.
  • Votez CFTC !

    Historique CFTC Schindler

    CFTC - SCHINDLER ascenseurs    

    « Pouvoir s’opposer, toujours proposer »

    Historique CFTC Schindler dans Schindler miseajour2 le 3 juillet 2009

    Les élus CFTC contribuent depuis plusieurs années maintenant à l’amélioration de la qualité de vie des salariés de notre société. Nous ne venons pas vers vous uniquement lorsqu’il y a des élections comme certains syndicats.

    Aussi, nous tenons à vous faire connaitre notre travail de tous les jours. Les élus CFTC s’impliquent avec vous, pour vous, à vos côtés. La liste ci-dessous présente les différents travaux et actions de la section auxquels, elle a fortement contribué avec comme seul but le bien être des salariés dans le respect des institutions.

    Depuis 2007:

    • Négociations pour une formule facultative améliorée de la mutuelle.
    • Propositions d’un montant fixe pour les augmentations générales, favorisant ainsi les salaires les plus bas.
    • Création de la messagerie électronique cftc57@free.fr  .
    • Protocole d’accord pour les mandats des élus.
    • Défense des salariés.
    • Suivi des 35 heures.
    • Revendications pour une régularité des réunions mensuelles en Agence.
    • Formation des élus CFTC.
    • Communication dans les services : Montage, Maintenance et Bureaux.
    • Élaboration d’un règlement intérieur du CHSCT
    • Participation active au congrès Européen des ascensoristes (Bruxelles).
    • Négociation des protocoles d’accord.
    • Participation active au congrès de la fédération des métaux CFTC.
    • Participation active à toutes les réunions.
    • activité culturel Nancy : Karting
    • Chèques vacances 2008
    • Propositions sur l’accord des 35 heures
    • Revendiquer pour une participation de l’entreprise pour le trajet domicile-travail.
    • Continuer la formation des militants
    • activité culturel Metz : Journée de Pêche
    • Création d’un blog :  CFTC – SCHINDLER ascenseurs
    • activité culturel Reims : Karting
    • commission de suivi des 35 heures
    • Le 3 décembre 2008, la CFTC aura encore besoin de vous tous. Venez soutenir pour la campagne Prud’homale 2008 les listes de nos candidats. Avec vous et pour vous améliorons la représentativité de notre syndicat. 
    • Colis de Noël
    • Bons cadeaux pour les enfants
    • Week end détente proposer à l’ensemble du personnel de la D.R.
      Plombières les Bains
    • Billetterie CE sur le Net : http://www.canalce.com/
    • Week end détente proposer à l’ensemble du personnel de la D.R.
      Bol d’Air
    • Chèques vacances 2009

    Tous uniques... Tous unis ! 

    « Pouvoir s’opposer, toujours proposer »

    barred dans Syndicat CFTC

    DsC Adherez !

    barred

    Représentants 00

    Point information CFTC !

    Les représentants du Personnel

    Sommaire

    Cliquez ici... Les délégués du personnel : Elections 

    Cliquez ici... Les délégués du personnel : Missions & Moyens

    Cliquez ici... Le comité d’entreprise

    Cliquez ici... Les délégués syndicaux

    Cliquez ici... Les institutions représentatives (tableau récapitulatif)

    Information CFTC…

    retour What's up !

    Représentants 00 dans Adherent barred

    DsC Adherez !

    barred dans Information

    CHSCT – 20 et 21 novembre 2008

    Info CFTC

    C.H.S.C.T.

    Réunion du 20 et 21 novembre 2008

    CHSCT - 20 et 21 novembre 2008 dans Adherent medecine039

    Réunion du Comité d’Hygiène Sécurité et Conditions de Travail.

    Ordre du jour de la réunion

    Procès verbal de la réunion webmasterfleches004d dans Information Pour voir le P.V. de la réunion...

    CHSCT – 28 aout 2008

    Point information CFTC !

    C.H.S.C.T.

    Réunion du 28 aout 2008

    CHSCT - 28 aout 2008 dans Adherent medecine039

    Réunion du Comité d’Hygiène Sécurité et Conditions de Travail.

    Ordre du jour de la réunion

    Procès verbal de la réunion webmasterfleches004d dans Information Pour voir le P.V. de la réunion...

    Karting Reims

    emoticone  Communiqué de votre C.E. emoticone

    Soirée Karting pour l’agence Schindler de Reims 10 octobre 2008

    Tout d’abord un grand merci à tous les participants… et n’oublions pas : Stéphanie et Philippe qui nous avaient concoctés cette soirée.

    emoticone Ce fut une très bonne soirée…

    Les petits aussi étaient à la fête, un championnat était prévu pour eux en lever de rideaux, ils se sont régalés et n’avaient rien à envier à leurs ainés.

    Pendants que les petits pilotes se donnaient à la conduite sur piste, l’apéritif était servi pour détendre l’atmosphère entre les collaborateurs Schindler.

    Après le diner, c’était au tour des grands. Les pilotes allaient pouvoir s’affronter sur la piste. Philippe avait préparé conjointement avec le directeur.

    Karting Reims dans Information kart

    Toute la soirée, les collaborateurs Schindler se sont donnés à la joie de la course sur circuit. Certains découvraient le karting et d’autres étaient déjà plus aguerris à la conduite sur piste. Les tours de piste ont défilés jusqu’à tard dans la nuit… Ce n’est qu’après, passé minuit, que les prix ont pu être distribués…

    1-Damien Rousseau

    2-Benoit Laumen

    3-Sebastien Baudin

    Encore une fois un grand merci à tous les collaborateurs qui étaient venus nombreux avec leurs familles.

    Les élus du Comité d’Etablissement tiennent à remercier tous les participants à la soirée

    Karting Reims
    Album : Karting Reims

    4 images
    Voir l'album

    emoticone info du 19 octobre 2008

    Partenaires C.E.

    Partenaires C.E. dans Information barred

    bandeauprudhomales dans Syndicat CFTC

    barred

    Idée... pour les Comités d'Etablissement du Nord Est de la France le Zoo d'Amnéville... A voir absolument !

    Chèque vacances

    Cotton club

    Foot en salle

    DsC

    Prud’hommes 2008 – organisation des élections

     

    CFTC - Pouvoir s'opposer, toujours proposer !  INFO CFTC  CFTC - Pouvoir s'opposer, toujours proposer !

    Prud'hommes 2008 - organisation des élections dans Information barred

    « Pouvoir s’opposer, toujours Proposer »

    Pour une plus grande représentativité, soutenez la CFTC au Prud'homales 2008 !

    Election Prud’hommes 2008

    le 3 décembre 2008, je vote CFTC !

  •  La présente circulaire a pour objet d’interpréter les dispositions législatives et réglementaires relatives au scrutin prud’homal du 3 décembre 2008, et de présenter dans ce cadre les modalités pratiques de préparation, d’organisation et de déroulement de l’élection…

  • lire la suite…

  • Vote par correspondance Prud’hommes 2008 

  • Modalités de vote document pdf

  • A quoi servent les élections prud’homales ?

  • voir le diaporama (pps)…

    doigtd dans Syndicat CFTC   Voir aussi…

    accident d’escalier mecanique du 15 octobre 2008

    accident d'escalier mecanique du 15 octobre 2008 dans Ascenseurs escalmeca

    Métro toulousain : le pied de l’enfant coincé dans l’escalator

    Accident. Un enfant coince sa chaussure dans un des escaliers mécaniques de la station de métro Jaurès hier matin. Pas de victime mais une grosse frayeur.

    Une cheville foulée tout au plus mais une grosse frayeur et des larmes, le bilan de l’accident qui s’est produit hier matin sur un escalier mécanique de la station de métro Jean-Jaurès aurait pu être bien plus conséquent.

    Vers 10 heures, un enfant de six ou sept ans qui descendait avec sa grand-mère le long escalator qui mène au quai de la ligne A s’est coincé une chaussure entre les marches et la paroi latérale de l’escalier. On ignore si c’est le lacet qui s’est pris dans le mécanisme ou la chaussure elle-même car la grand-mère et son petit-fils sont rapidement partis. Pendant que l’escalier descendait, la grand-mère et une passante ont tenté de dégager la chaussure de l’enfant. « On ne pouvait pas la retirer, raconte cette passante. Je l’ai aidé à sortir le pied de sa chaussure. Quand on est arrivé en bas, la chaussure s’est bloquée dans le mécanisme. Le garçon a pu sauter. Moi je me suis retrouvée coincée et je suis tombée. » C’est cette femme qui s’est peut-être blessée à la cheville. Les pompiers sont intervenus mais la chute n’a pas nécessité un transport vers l’hôpital.

    L’escalator, lui, était en piteux état. Quatre marches sont sorties de leurs gonds, si on peut dire, et se sont empilées en se déchirant. L’escalier entier, long d’une vingtaine de mètres, semblait s’être enfoncé sur lui-même. Cet empilage des marches est en fait déclenché par le mécanisme de sécurité, le temps que l’escalier s’arrête. Le résultat n’en est pas moins impressionnant.

    « J’ai entendu un grand bruit, un vacarme. Quatre ou cinq personnes étaient au pied de l’escalier dont un enfant. J’ai couru pour les aider à sortir de là pendant que l’escalier se pliait. Il y avait quinze à vingt personnes encore sur l’escalier », rapporte un témoin.

    Cet accident, qui se termine heureusement sans victime, replace les escalators sous les feux de la rampe. Ils ont beau être utiles, ils ne sont pas sans danger, surtout pour les enfants. Est-ce l’équipement lui-même qui doit être considéré comme dangereux ? Ou le manque de vigilance de certains usagers ? « Pour moi, ça reste à risque, observe un agent de Tisséo. L’autre jour, j’ai vu un usager qui avait fait tomber ses clés et qui essayait de les récupérer au risque de se coincer les doigts. » 70 000 voyageurs empruntent chaque jour la station de métro Jean-Jaurès.

    info : la dépêche.fr

    barred dans Information

    DSC Votez CFTC !

    barred dans Syndicat CFTC

    Ascenseur innovation

    Dans les grandes tours de bureaux, le ballet des ascenseurs est réglé par des systèmes intelligents. Encore faut-il avoir été initié…

    Les ascenseurs réfléchissent entre les étages

     

    Ascenseur innovation dans Consomation lift

    Qui, en retard au bureau un matin, n’a pas maudit un ascenseur de ne pas arriver assez vite ? Qui, ce matin-là, ne s’est pas senti désemparé de devoir attendre que l’ascenseur se remplisse avant de refermer ses portes ? Qui, les yeux rivés sur sa montre, ne s’est pas ensuite impatienté de le voir desservir, obéissant et poussif, plusieurs étages avant d’arriver à destination ?

    A « Coeur Défense », qui passe pour le plus vaste complexe de bureaux en Europe avec ses 185.000 m2, les salariés ne devraient plus souffrir de tels désagréments. Le groupe suisse Schindler a équipé les deux tours jumelles de 39 étages, de 32 ascenseurs « intelligents », élaborés au terme de trois ans de recherche au prix de 65 millions d’euros d’investissement. Il s’apprête à rénover la tour Ariane avec un système similaire. Dans chacun des bâtiments de Coeur Défense, 8 cabines desservent du 1er au 20e étage à la vitesse de 3,5 mètres par seconde et 8 autres acheminent des passagers du 21e au 39e. Ces derniers s’élancent à la vitesse honorable de 7 mètres par seconde. Rien à voir avec des ascenseurs en Asie qui, dans des gratte-ciel de plus de 400 mètres, transportent leurs passagers à la vitesse de 12 à 13 mètres par seconde. Il n’empêche, selon Schindler, la majorité des 420.000 ascenseurs français ne se déplacent qu’à un mètre par seconde.

    Schindler a doté les ascenseurs de Coeur Défense d’une intelligence collective. Un « cerveau », baptisé « Miconic 10 » permet d’orchestrer un véritable ballet. Toute l’astuce consiste à anticiper le trafic des passagers avant même que ceux-ci ne montent dans les cabines. Dès l’arrivée dans l’immense hall d’accueil, des bornes permettent aux 10.000 personnes fréquentant les tours jumelles de taper l’étage de leur choix. Instantanément, un écran à cristaux liquides leur indique l’ascenseur (A, B, C, E, F, G, H, I ou J) susceptible de les transporter le plus rapidement possible à destination. A chaque étage, un autre écran permet aux utilisateurs de voyager dans la tour. Derrière chacun de ces écrans, c’est un logiciel, breveté par Schindler, qui gère le trafic des 16 cabines. Il enregistre chaque destination demandée, puis détermine la cabine la mieux placée ainsi que la distance à parcourir vers l’étage demandé. Il calcule également le nombre de pas nécessaires à l’usager pour arriver devant les portes de la cabine. Une course à l’efficacité qui passe par la diminution du nombre d’arrêts et la mutualisation des requêtes des usagers se rendant au même étage. Chaque ascenseur est programmé pour desservir jusqu’à 4 destinations par trajet, un nombre jugé optimal dans ce cas précis, et peut transporter 21 personnes.

    « Les réseaux informatiques sont le point névralgique des tours modernes, explique Luc Detavernier, directeur des ventes pour la France de Schindler, numéro deux mondial derrière l’américain Otis. Miconic 10 prend en compte des quantités de paramètres et calcule le trajet le plus économique. Parfois, il est plus rapide de desservir des étages rapprochés, parfois le système regroupe deux courses éloignées pour que l’ascenseur prenne sa pleine vitesse. » Une fois l’ascenseur affiché, le passager n’a plus qu’à se placer devant la bonne porte et à se laisser transporter vers la destination pré-programmée. Dans la cabine, surprise : aucune touche de commande sinon un bouton d’urgence.

    Des cabines sans boutons

    Dans la salle des machines et dans le poste de commandement de sécurité, un système de supervision sous Windows, Lobby Vision, permet aux trois techniciens chargés de la maintenance de visualiser en permanence la position des cabines, l’état des portes des ascenseurs et le nombre de passagers dans les cabines. Miconic 10, quant à lui, repose sur deux simples ordinateurs, interchangeables en cas de problème, et sur des algorithmes de fonctionnement développés par Schindler dans son usine de Locarno. Cerise sur le gâteau, les câblages électriques, qui servaient à connecter les boutons d’ascenseur ont pratiquement disparu. « Désormais, les ascenseurs réfléchissent. Chaque industriel a ses propres trouvailles. Un jour, les ascenseurs marcheront à la voix et il sera bientôt possible de dépanner les cabines à distance en dupliquant les armoires électroniques qui gèrent leur fonctionnement », témoigne Bernard Quignard, expert en ascenseurs à la Cour de cassation.

    Depuis l’inauguration de Coeur Défense en 2001, Schindler est allé plus loin. En Allemagne et en Angleterre, l’ascensoriste couple les badges de contrôle d’accès aux immeubles avec le trajet d’ascenseur habituel de leur détenteur, quitte à personnaliser les besoins. Ainsi, un salarié malvoyant est guidé par la borne à la voix. « Les badges sont paramétrés en fonction des besoins des gens. Cela permet de gagner une étape supplémentaire aux heures de pointe », poursuit Luc Detavernier. Le groupe, qui devrait décrocher le contrat pour rénover les ascenseurs de la tour Ariane à la Défense, qui appartient, comme Coeur Défense, à Unibail, songe à la doter d’un tel système.

    Car Unibail, qui a investi 10,6 millions d’euros dans le projet de Coeur Défense, se montre enthousiaste. A Coeur Défense, où la majorité des 7.600 salariés et des visiteurs se déplacent aux mêmes heures, à l’arrivée, aux repas et aux sorties des bureaux, « le temps d’attente des ascenseurs ne dépasse pas trente secondes, alors que dans des immeubles classiques, il peut parfois excéder trois minutes. Le gain de trafic est d’environ 30 % », assure Christian Joubert, directeur général adjoint du pôle bureaux d’Unibail, qui concède que ce facteur a contribué à « maintenir un niveau de loyer au-dessus de la moyenne » dans les tours jumelles. Autre avantage : lors de la conception de Coeur Défense, plusieurs ascenseurs supplémentaires étaient prévus. « Le système a permis de diminuer le nombre d’ascenseurs en libérant des mètres carrés pour les bureaux, en réduisant la consommation d’énergie et le coût de la maintenance sans influer sur le trafic », commente Luc Detavernier.

    Toutefois, la technologie a des limites. Les néophytes rencontrent parfois des déboires, témoigne Sylvie Lahuppe, responsable de la communication chez l’éditeur de logiciels PeopleSoft, qui emploie 300 salariés sur quatre étages de Coeur Défense, aux côtés, entre autres, d’AXA, de Microsoft Europe et d’Air Liquide : « Certes le système est pratique. Mais c’est parfois un problème pour les visiteurs. Beaucoup montent dans le premier ascenseur qui ouvre ses portes et errent d’étage en étage, dans une cabine d’ascenseur sans le moindre bouton de commande. »

    Les Echos n° 19044 du 03 Decembre 2003 

    12



    akwateam |
    OUED KORICHE |
    lalogeuse |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES POMPIERS DE VERZENAY
    | ROLLER A CHAUMONT
    | Blogaide