• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archive mensuelle de septembre 2010

Peche 2010

 

INFORMATION Social & Culturel

Peche 2010 dans Adherent barred

Votre C.E. organise, une Journée de détente à Metz…

le 25 septembre 2010

Dans un cadre Calme & Verdoyant

tous les salariés SCHINDLER sont cordialement invités à une…

logopeche dans Information

  • Inscription ( voir les contacts ci-dessous)

  • Adresse du jour

  • Menu du jour

  •  

    Vos contacts pour la journée pêche du 25 septembre 2010:

    Jean-Michel JOBIN – 06 80 99 45 40

    Marc PEYRONNIE – 06 80 99 45 06

    info du 11 septembre 2010

    cftc info 11 09 2010

    cftc info 11 09 2010 dans Adherent barred

    bandeauprudhomales dans Information

    barred dans Schindler

    Retraites :

    On remet ça le 23 !

    L’édito de Philippe Louis pour La Lettre confédérale CFTC 1319 du 8 septembre 2010

    Il faut absolument que la CFTC soit de nouveau visible dans la rue le 23 septembre, date de la prochaine mobilisation

    A chaud, les manifestations organisées le 7 septembre contre le projet de réforme des retraites appellent de ma part plusieurs commentaires.

    D’abord, je voudrais insister sur l’ampleur de la mobilisation : elle témoigne de l’opposition de nos concitoyens à une réforme uniquement comptable, et de la confiance qu’ils accordent aux syndicats pour faire évoluer le texte actuel.

    Je souhaiterais ensuite adresser un immense merci aux militants, adhérents et sympathisants de la CFTC qui ont répondu présent à l’appel de la Confédération et sont descendus dans la rue. Il y a longtemps que le bleu CFTC n’avait pas été aussi bien mis en évidence dans une manifestation intersyndicale.

    Troisième remarque : même si toutes les avancées, aussi minimes soient-elles, sont bonnes à prendre, les propositions mises sur la table du Conseil des ministres par le président de la République le 8 septembre entérinent avant tout la fin de non recevoir opposée par la majorité présidentielle à l’abandon du report de deux ans de l’âge de départ à la retraite. Et puisque le gouvernement veut parler chiffres, allons-y ! Cette mesure emblématique revient à retarder le départ à la retraite d’1,3 million de personnes.

    Or, compte tenu du faible taux d’emploi des seniors (38 %), on peut estimer à 500 000 le nombre de salariés qui conserveront leur emploi jusqu’à 62 ans, au détriment des demandeurs d’emplois et des jeunes. Quant aux 800 000 restants, au lieu de partir à la retraite, ils iront pointer au chômage ou percevront des revenus de substitution (RSA, invalidité…). D’où cette question : a-t-on le droit de remplacer des retraités par des exclus ?

    Pour la CFTC, c’est inconcevable ! Tant que nous n’aurons pas la garantie que ces 800 000 personnes ne basculeront pas dans la précarité, nous nous opposerons à la réforme.

    Pour faire valoir nos arguments, il faut absolument que la CFTC soit de nouveau visible le 23 septembre, date de la prochaine mobilisation.

    Philippe Louis
    Secrétaire général

    pdf dans Syndicat CFTC Lettre ouverte syndicale 

    barred

    DSC Votez CFTC !

    barred

    Suicide a l’ascenseur II

    Suicide a l'ascenseur II dans Adherent lift

    Le 10 août, un technicien de Schindler avait mis fin à ses jours dans la gaine d’ascenseur d’un immeuble d’Albi.

    Pour sa famille, qui envisage de saisir la justice, ce geste est la conséquence d’une «anxiété professionnelle». Pourquoi un homme qui aimait son travail et était si dévoué à son entreprise en est-il venu à mettre fin à ses jours, en se faisant écraser par un des ascenseurs dont il assurait habituellement la maintenance dans un immeuble d’Albi ? Depuis le 10 août et la découverte du drame avenue Foch, cette question hante la famille et les collègues de travail de François Leiro. Ils sont persuadés que le suicide de ce Saint-Juérien de 41 ans, « un excellent technicien sorti major de sa promotion à l’issue de son stage dans le centre de formation de Schindler en 1991 », est directement lié à la pression qu’il subissait, depuis plusieurs mois, dans son entreprise. Du reste, ce célibataire qui résidait chez sa mère à Saint-Juéry, a laissé une lettre pour expliquer son geste, dans la chambre de l’hôpital du Bon-Sauveur d’Albi où il était soigné pour une dépression.La famille Leiro veut rétablir certains faits (1). Si elle n’a pas encore saisi la justice, son intention est claire quand elle affirme: «A ce jour, et sous réserve de l’évolution de ce dossier que la famille n’entend pas clore, le lieu du drame est révélateur du malaise et de l’anxiété d’origine professionnelle qui ont malheureusement coûté la vie à la victime ». Patrick Garcia, délégué CGT de Schindler Toulouse, est beaucoup plus explicite : « A nos yeux, cet acte désespéré est symbolique et chargé d’un message par le choix du lieu. Se suicider dans un ascenseur quand on est ascensoriste, c’est vraiment pour montrer du doigt les responsables ».

    Averti et mis à pied

    François Leiro, « un très gentil garçon qui connaissait bien son métier », était pourtant dans le collimateur de son employeur. En l’espace de quelques mois, il avait fait l’objet de deux avertissements, le premier étant accompagné de deux jours de mise à pied. Pour quels motifs ?

    Selon François Lucas, directeur des ressources humaines, joint hier au siège du groupe à Vélizy, « la sanction de décembre 2009 portait sur une fausse déclaration d’ordre de travail et le 22 juin, nous lui avons remis en main propre une lettre d’avertissement : il avait manqué de rigueur dans le respect de la procédure et des éléments ayant trait à la sécurité des usagers ».

    Une course à son nom

    La CGT a une tout autre version : « Fin 2009, ils l’ont convoqué par rapport aux heures supplémentaires. Sur son agence, c’est lui qui en faisait le plus. En juin, ils l’ont reconvoqué pour des motifs dérisoires, par exemple le fait d’avoir oublié d’éteindre la lumière dans une machinerie. La vérité, c’est qu’ils voulaient se débarrasser de lui. Ils l’ont poussé à bout et il est tombé malade ».

    Syndicat et direction s’entendent au moins sur un point : « C’est un métier qui comporte sa part de stress ».

    Un stress, voire une pression que François Leiro, qui ne s’entendait pas bien avec sa chef de service, n’aurait plus eu la force de supporter ?

    Le 13 août, lors de ses obsèques dans le petit cimetière d’Arthès, une de ses amies avait lancé ces mots : « Son dévouement total et une grande injustice à son égard l’on mené à sa perte ».

    À Saint-Juéry, ses copains de l’association Lo Capial, où François animait la section VTT, sont inconsolables. Ils envisagent d’organiser une course qui portera son nom. « Si on recherche la vérité sur ce drame, c’est d’abord pour rendre à François son honneur », confie un membre de sa famille.

    Source La Dépèche.fr du 10 septembre 2010

     

    barred dans Information

    DSC Votez CFTC !

    barred dans Schindler

    cftc info 08 09 2010

    cftc info 08 09 2010 dans Adherent barred

    bandeauprudhomales dans Information

    barred dans Schindler

    Retraites :

    7 septembre 2010 – Paris

    Le pacte social a été  brisé !

    La CFTC était présente en nombre dans la rue aujourd’hui, au rendez-vous fixé par le Gouvernement à tous les salariés.

    A cette occasion, elle a réaffirmé son opposition à ce projet de réforme, et surtout son opposition à ce nouveau modèle social proposé par le Gouvernement, qui est d’abord une nouvelle forme d’injustice. Ce calendrier si près de l’été et de la rentrée scolaire aurait pu ralentir la mobilisation. Or il n’en est rien !

    La CFTC qui privilégie toujours la proposition face à l’opposition, se félicite de cette très forte mobilisation car c’est malheureusement aujourd’hui la seule voie de dialogue possible. Cette mobilisation est avant tout la victoire du progrès social : toutes les régions de France se sont mobilisées, tous les secteurs d’activités étaient représentés, les militants, adhérents, sympathisants jeunes et moins jeunes, salariés du public et du privé étaient ensemble. C’est une grande fierté syndicale que de se sentir unis autour d’un « autre projet de réforme », pérenne et équitable, pour lequel nous nous battons.

    Le pacte social a été brisé ! Les salariés ne sont pas dupes, ils ont parfaitement compris les enjeux : au-delà des retraites, le risque réside dans une tendance à l’individualisation des risques, qui voudrait que les plus riches puissent s’offrir une protection sociale alors que les plus démunis n’en auraient pas ! Où est le progrès social dans cette réforme ?

    La CFTC va donc poursuivre dans son élan  pour que la vraie question du financement soit résolue et pour défendre un départ à la carte, un niveau de pension décent, une répartition équitable de l’effort, la prise en compte de la pénibilité et des carrières longues.

    Les salariés ont répondu présents , ils doivent être entendus !

    Jacques VOISIN
    Président Confédéral

     

     


    barred dans Syndicat CFTC

    DSC Votez CFTC !

    barred




    akwateam |
    OUED KORICHE |
    lalogeuse |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES POMPIERS DE VERZENAY
    | ROLLER A CHAUMONT
    | Blogaide