• Accueil
  • > Recherche : cfdt schindler

Résultat pour la recherche 'cfdt schindler'

cftc info 25 08 2010

cftc info 25 08 2010 dans Information barred

bandeauprudhomales dans Schindler

barred dans Syndicat CFTC

Retraites :

Rien n’est joué ! Le 7 septembre, imposons nos revendications !

 

Communiqué commun de l’intersyndicale
CFDT, CFTC, CFE.CGC, CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNSA le 23 août 2010

Après les fortes mobilisations du premier semestre, et notamment le 24 juin dernier, les multiples initiatives qui ont ponctué l’été, montrent la détermination des salariés à faire entendre leurs revendications et leurs propositions concernant le projet de réforme des retraites dont le contenu est injuste et inacceptable.

La période estivale a été marquée par la persistance de la crise économique et sociale – la situation du chômage s’aggravant encore notamment pour les jeunes – et par l’annonce de mesures de rigueur supportées essentiellement par l’ensemble des salariés. Le gouvernement poursuit une politique inadaptée en terme d’emplois et de pouvoir d’achat qui accroît les inégalités.

Au moment où le projet de réforme des retraites va être examiné par le parlement, les organisations syndicales rappellent leur ferme opposition à celui-ci. Cette réforme ne répond pas aux enjeux actuels. Les questions d’emploi notamment pour les jeunes et les seniors, celles des inégalités hommes-femmes, de la pénibilité, d’un financement durable appuyé sur une autre répartition des richesses produites, non seulement ne sont pas traitées, mais font porter à plus de 85% les efforts sur les salariés.

La remise en cause des 60 ans avec le report à 62 et 67 ans des âges légaux va fortement pénaliser les salariés et notamment ceux ayant commencé à travailler jeunes, ceux ayant des carrières chaotiques et incomplètes, en particulier les femmes.

Les organisations syndicales considèrent aujourd’hui que rien n’est joué et appellent tous les salariés du privé et du public, les demandeurs d’emploi, les jeunes et les retraités à poursuivre la construction d’une mobilisation de grande ampleur et à faire du 7 septembre prochain une journée massive de grèves et de manifestations.

Le gouvernement et les parlementaires doivent entendre la mobilisation des salariés et répondre à leurs revendications pour d’autres choix en matière de retraites, d’emploi et de pouvoir d’achat. Les organisations syndicales se réuniront dès le 8 septembre pour analyser la situation et décider des suites unitaires à donner rapidement à la mobilisation.


 

barred

DSC Votez CFTC !

barred

Otis ascenseur social en panne

Otis

Le 4 mai 2010

Ascenseur social en panne…

Les salariés d’OTIS à Gien réclament des augmentations de salaires. Ils sont en grève depuis le 30 avril.

Evoquant les bénéfices réalisés par le fabricant d’ascenseur, les grévistes revendiquent, entre autres, une revalorisation de 60 € pour chaque salarié et un salaire minimum de base de 1600 €. Les négociations engagées le 3 mai entre la direction d’Otis et l’intersyndicale n’ont pas permis la reprise du travail.

« Le mouvement est très suivi, au delà de nos attentes, notamment dans les régions de Marseille, Lyon, du Nord », a déclaré Franck Pfister, délégué central CFDT, en soulignant que « le service était perturbé au point de demander à Otis Line – la ligne téléphonique de secours pour les usagers – de reporter les dépannages ou d’appeler les pompiers en cas d’urgence ».
Otis France est une filiale du groupe américain United Technologies Corporation et gère dans l’hexagone un parc de plus de 160.000 appareils.

 Source : France 3.fr 

DsC Adherez !

31 mars 2010

31 mars 2010 dans Information logoschindler

etoile10 dans Schindler

Comité d’Etablissement

Schindler – Nord-Est

Election du bureau 2010

etoile10 dans Syndicat CFTC

Ce jour, le Comité d’Etablissement, s’est réuni à Reims pour la première fois.

Ordre du jour : Résultat des élections du 22 mars 2010 et élection du secrétaire du CE et de son trésorier, puis élection du bureau du Comité d’Etablissement.

Les syndicats représentatifs ont élus :

C.E.

puce1 Secrétaire du Comité d’Etablissement : 

M. Jean-Michel JOBIN (CFTC)

puce1 Trésorier du Comité d’Etablissement : 

M. Sébastien CWIKLINSKI (CFDT)

C.C.E.

puce1 Représentant titulaire au Comité Central d’Etablissement

Mme. Virginie DUMORTIER (CFDT)

puce1 Représentant suppléant au Comité Central d’Etablissement

M. Marc PEYRONNIE (CFTC)

Voilà la nouvelle composition du Comité d’Etablissement Nord-Est

barred

DSC Votez CFTC !

barred

Info CFTC 01.2010

Info CFTC 01.2010 dans Information votezcftc

La C.F.T.C….

vous informe

CFTC EN REGIONS

A Révin, débrayage de 6 salariés d’Oxame, pas payés depuis le 5 décembre dans L’Union. Pour Yannick Mazeirat, délégué CFTC de l’entreprise « Nous sommes vraiment dans une très mauvaise posture… Les agios tombent à la banque pour ces salariés, il faut bien vivre ! ». Il a été nommé comme « mandataire pour représenter les ouvriers, auprès de l’administrateur judiciaire, assisté de Christian Deschamps, délégué CGT. »Yannick l’affirme « Nous débrayerons le temps qu’il faudra, mais, normalement, aujourd’hui, tout devrait rentrer dans l’ordre ». 

« Licenciements et grève chez Cavatorta. Pas de soldes sur les indemnités » toujours dans L’Union. La CFTC et FO « ont entamé une grève pour soutenir leurs neuf collègues licenciés pour des raisons économiques ». Demande d’indemnités financières plus élevées que le minimum légal. Jeudi se déroulaient les entretiens préalables aux licenciements. « Mardi soir, « la direction nous a appelés pour essayer de négocier et éviter la grève. Elle nous a proposé 1 000 euros bruts en plus », indique Karine Caron, déléguée syndicale CFTC, et Fabrice Crépin, délégué syndical FO. 

« Chez Mahle Pistons à Ingersheim, où 88 postes sont supprimés, les licenciements sont attendus pour février » dans l’Alsace (Colmar)., Philippe Lodwitz, de la CFTC métallurgie, « n’est guère optimiste au sujet du nombre de départs volontaires » :  « Les salariés doivent avoir soit un projet de création d’entreprise, soit une formation de plus de 300 heures, soit un CDD ou une mission intérim d’au moins six mois. Compte tenu de la conjoncture de la métallurgie dans le bassin colmarien, c’est plutôt utopique. »

ECONOMIE

Conjoncture.

« Le déficit budgétaire s’est finalement établi à 138 milliards d’euros en 2009 » annonce Les Echos. « Les dépenses ont été inférieures de 2,2 milliards d’euros à l’objectif fixé par le Parlement, hors plan de relance. Les recettes de TVA sont supérieures aux attentes, à l’inverse des rentrées d’impôt sur le revenu. François Fillon table sur une croissance proche de 1,5 % en 2010. » 

Réflexion.

« Le nouvel impératif industriel » par Lionel Stoléru (ancien ministre des gouvernements Chirac, Barre et M. Rocard au sein duquel il était chargé du Plan) dans Les Echos. Extrait : « En France, nous assistons à un extraordinaire découplage entre nos grandes entreprises industrielles, celles du CAC 40, qui sont totalement internationalisées, produisent là où c’est le moins cher, vendent là où est le marché, et nos emplois industriels qui fondent comme neige au soleil. »… Les solutions avancées : «identifier, mais surtout « fabriquer » nos avantages comparatifs. Telle est exactement l’idée de base de nos pôles de compétitivité, qui relient recherche et production. D’où la seconde voie : les partenariats industriels France-Inde et France-Chine. » ; « une action internationale de régulation, qui ne se bornerait pas à des combats de taux de change, pour éviter qu’un libre-échange débridé ne tourne à l’assèchement du pouvoir d’achat occidental qui assécherait à son tour les échanges. »  

LA VIE DES ENTREPRISES ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Sanofi. « Sanofi-Aventis paralysé par des grèves »

 dans Libération. « Sanofi brade ses salariés » titre l’Humanité. Débrayage à l’appel de l’intersyndicale CFDT-CFTC-CGT-FO contre les restructurations et des hausses de salaires « trop modestes » dans dix sites. 800 manifestants devant le Ministère de l’Industrie hier.  Slogan affiché : « Moins 20 %, soldes chez Sanofi Aventis », soulignant ainsi la mise en place du «transforming »,  c’est-à-dire « 20 % de suppressions de postes dans la recherche, à renfort de retraites anticipées ou de départs volontaires ». Pour la CFDT, « avec un bénéfice dont la hausse devrait atteindre 20% en 2009 et qui pourrait s’élever à 9 milliards d’euros, nous considérons que la suppression de 3 500 postes en France  n’a aucune justification. » Christian Lajoux, président de Sanofi France, perçoit le mouvement comme un «appel d’amour.» Un vrai poête ce Lajoux… C’est beau, mais  un peu court.

Délocalisation de la Clio en Turquie. « L’Etat tente de s’immiscer dans la stratégie de Renault » titre Le Monde. « Renault  : la tension monte entre l’Etat actionnaire et la direction » pour Les Echos qui souligne que Nicolas Sarkozy «est  de plus en plus irrité des projets du constructeur ». La question de la participation de l’Etat au capital de Renault sera évoquée demain soir avec Carlos Ghosn.Constat des Etats généraux de l’automobile de 2009 : « l’industrie française souffre d’un déclin de compétitivité, ferment de délocalisations » et « le coût horaire de la main-d’oeuvre dans l’industrie manufacturière a beaucoup plus augmenté en France que dans la zone euro dans son ensemble. » Certains estiment que l’Etat doit renforcer son influence en ayant plus de représentants au sein du conseil d’administration de l’entreprise, ce qui supposerait de « monter au capital ou demander à des administrateurs de céder leur fauteuil avec l’assentiment des autres actionnaires… » Faible probabilité pour Le Monde. Les Echos rapporte que « pour ajouter à la confusion, Bruxelles s’est immiscé dans le dossier. « Le nationalisme économique risque de provoquer une spirale de représailles, qui risque de rendre la crise 10 fois plus grave et d’anéantir toute chance de reprise  », a déclaré hier la commissaire Neelie Kroes. »

« La tension monte à la raffinerie Total de Dunkerque, menacée de fermeture » dans Les Echos. « Le pétrolier dévoilera le sort de la raffinerie de Dunkerque le 1 er février.  L’hypothèse d’une fermeture du site, avec transformation en dépôt, apparaît probable » ce qui représenterait un « coup dur pour l’économie locale. » 

« CCE d’Air France : un tableau moins sombre qu’annoncé » titre Les Echos. « L’examen du rapport d’audit laisse apparaître une situation financière très dégradée, avec de nombreuses anomalies de gestion, mais avec un déficit moins grave qu’annoncé et sans exemple avéré de malversation. » Le rapport ne montre aucun enrichissement personnel et le  « trou » de 21 à 24 millions d’euros évoqué par Le Figaro « n’apparaît pas non plus dans les 103 pages d’analyses du rapport, qui constate néanmoins « un déficit budgétaire chronique » ;  « la plupart des dérives citées dans la presse sont explicables. »

EMPLOI

« Le dispositif « formation pendant le chômage partiel » a échoué en 2009. Formations peu adaptées, manque de visibilité sur l’emploi du temps… Peu d’entreprises ont envoyé, en 2009, leurs salariés en stage pendant les périodes d’inactivité. » dans la Tribune. Les partenaires sociaux veulent « mettre l’accent sur des formations plus courtes. »

« 800 000 embauches « zéro charges » en 2009 ». La mesure qui exonère de cotisations les embauches au smic dans les très petites entreprises a permis de créer 100 000 emplois de plus que prévu. » dans Le Figaro éco. Condition pour en bénéficier : «ne pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste pourvu dans les six mois qui précèdent ». Coût pour l’Etat : 400 millions d’euros (« 300 de moins que budgétés »)

DIALOGUE SOCIAL

« Dialogue social dans les TPE : une loi au printemps » annonce Les Echos. Déclaration ferme de F. Fillon à l’adresse du Medef hier. Les mesures porteront sur « la popularité des syndicats dans les TPE et sur la meilleure manière d’assurer à ces salariés une représentation syndicale. » 

RETRAITES

« Retraite et pénibilité : le seul critère qui doit nous guider est l’espérance de vie » pour Xavier Darcos, dans un entretien aux Echos. Extrait : « il ne faut pas raisonner par classification professionnelle, ce qui aboutirait à recréer des régimes spéciaux, mais par situations et par facteurs de pénibilité, par exemple le travail de nuit ou le port de charges lourdes. »… « nous partirons du travail déjà conduit par les partenaires sociaux sur la définition des situations pénibles et examinerons s’il convient ou non de la modifier »…« La mise en oeuvre du carnet de santé de vie professionnelle, dont nous lançons l’expérimentation dans cinq régions, apportera les outils de traçabilité nécessaires. » 

« Retraites : les déficits attendus en 2020 sont déjà atteints souligne » Les Echos. « Alors que le Conseil d’orientation des retraites tablait sur un déficit tous régimes de 25 milliards à l’horizon 2020, ce niveau est déjà dépassé aujourd’hui. D’où la volonté du gouvernement de prendre des mesures à effet rapide, tel que le relèvement de l’âge légal de départ. » 

« Retraite : moins de trimestres pour les mères de famille » dans La Tribune. Depuis le 1er janvier les mères ont « 4 trimestres de retraite, les 4 trimestres restants devant être partagés entre le père et la mère. Si le couple n’effectue aucune démarche, les 4 trimestres restent attribués à la mère. » 

ENVIRONNEMENT

« Pour endiguer la spéculation, les tarifs de rachat du solaire vont être réduits. EDF rachètera la production des installations photovoltaïques à un prix plus bas. Des bâtiments agricoles ou commerciaux ont été surdimensionnés pour bénéficier de tarifs très élevés. » dans Le Monde. - « Comment la technologie  fait sa révolution green. Grâce aux innovations, la consommation d’électricité des télécoms, de l’informatique et de l’électronique en France a crû moins vite que l’équipement et les usages, selon une étude de l’Idate. » dans La Tribune.

INTERNATIONAL

« Obama l’assureur » par François Vidal dans Les Echos. « Le FMI en rêvait, Obama l’a fait. » C’est une première : « un nouvel impôt bancaire fait un lien direct entre les risques pris par l’établissement et l’impôt à payer. » Désormais, « les banques susceptibles d’être les plus dangereuses pour le système paieront la cotisation la plus élevée. »

Service communication 01 44 52 49 24

ddorier@cftc.fr1

3, rue des Ecluses-Saint-Martin75483 Paris Cedex 10 www.cftc.fr

Revalorisation du SMIC

Revalorisation du SMIC dans Information cocci Smic

Xavier Darcos, Ministre du Travail, des Relations Sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, a présidé ce matin la séance de la Commission nationale de la négociation collective en présence des représentants des organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) et patronales (MEDEF, CGPME, Professions Agricoles, UPA, UNAPL).

Conséquence de la loi du 3 décembre 2008, la revalorisation du Smic intervient désormais au 1er janvier de chaque année. L’année 2009 est à cet égard une année de transition, puisqu’une revalorisation du Smic est déjà intervenue au 1er juillet.

Xavier Darcos a souligné la dynamique des négociations salariales de branche, relancée par la loi du 3 décembre 2008, et ses effets positifs sur l’augmentation des salaires. Il a également repris les analyses du groupe d’experts indépendants qui, à l’unanimité, a préconisé l’application des paramètres légaux. Ces paramètres sont le cumul du taux d’inflation auquel s’ajoute la moitié de la progression de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier.

Présentant les conséquences de cette revalorisation, le ministre a rappelé que la priorité du gouvernement était l’emploi, tout en soulignant que cette revalorisation du Smic correspondait à un gain net annuel de pouvoir d’achat de + 1.3% (compte tenu d’une inflation estimée à +0.4 sur 2009) pour les salariés rémunérés au Smic.

barred dans Syndicat CFTC

DSC

barred

Représentativité

CFTC ascenseurs le Blog ! 

REPRÉSENTATIVITÉ

 

L’Europe vient au secours de la liberté syndicale

C’est en s’appuyant sur l’article 11 de la Convention de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales que le Tribunal d’Instance de Brest a jugé «contraire au principe de la liberté syndicale» la loi sur la représentativité de 2008 et ce, en vertu du Droit Européen.

Dès l’origine, la CFTC a dénoncé le Yalta syndical organisé entre le MEDEF, la CFDT et la CGT.

Pour la CFTC, quand plus de la moitié des salariés ne peut faire part de sa préférence syndicale en raison de l’absence d’élections dans l’entreprise, c’est la démocratie qui est bafouée.

L’Europe pose la liberté syndicale comme un droit fondamental qui ne peut subir de restriction autre que celle liées à la sécurité nationale, à la sûreté publique ou à la protection des droits et des libertés d’autrui. C’est à juste titre que le Tribunal de Brest a relevé que la loi de 2008 organisait une ingérence inacceptable dans le fonctionnement syndical. 

Comment, en effet, accepter qu’une organisation obtenant plus de voix qu’une autre dans l’entreprise, se voit interdire de désigner un délégué syndical alors qu’une autre organisation rassemblant moins de suffrages est autorisée à désigner un délégué syndical parce que catégoriel. C’est un des nombreux dysfonctionnements de ce texte qui a été épinglé par la justice.

Pour la CFTC, il est essentiel que tous les salariés puissent s’exprimer, fussent-ils dans une petite ou moyenne entreprise. C’est le principe dit «d’un homme, une voix».

Fidèle aux valeurs qu’elle défend depuis 1919, la CFTC continuera à se battre pour la liberté syndicale, c’est-à-dire la liberté pour les salariés de choisir par qui ils désirent être représentés.

Jacques Voisin, Président

DsC

OTIS mesures sociales 4 11 2009

Otis 

Le 4 novembre 2009

CFDT, CGC, CFTC et FO valident les mesures sociales

Tout en rejetant indiscutablement la partie économique du Plan Social, 4 organisations syndicales sur 5 ont validé les mesures sociales d’accompagnement d’un bon niveau obtenues en séance de négociation le mercredi 4 novembre 2009.

Rappel : le Comité Central d’Entreprise OTIS France du 27 octobre a mandaté une commission représentée par 3 membres de chaque organisation syndicale pour négocier l’ensemble des mesures sociales (préretraite et autres dispositions) du Plan Social. Ce qu’il faut savoir sur le processus :

OTIS mesures sociales 4 11 2009 dans Information puce3 Le CCE a refusé de donner un Avis pour mettre à profit ce temps pour négocier. Cette absence de consultation est limitée dans le temps, car la Direction, après la 3 ème réunion de mi novembre, pourrait saisir le juge des référés lui permettant par la suite de mettre en route son Plan Social dans les conditions qu’elle aurait décidé,

puce3 dans Schindler La loi ne permet pas aux Elus un blocage indéfini. Malheureusement, le droit de VETO n’existe pas,

puce3 dans Syndicat CFTC La Direction a accepté de négocier des mesures sociales plus favorables à condition que le CCE donne un AVIS sur le plan lors de cette 3 èmeréunion du 17 novembre 2009,

puce3 Ne pouvant s’opposer légalement au Plan Social, l’ensemble des organisations syndicales (CFDT, CGC, CFTC, FO) à l’exception de la CGT, ont donc jugé plus opportun de négocier les mesures sociales. Journée du 4 novembre 2009Principales dispositions obtenues pour les préretraites :  

puce3 Rente mensuelle de 75 % du salaire net avec un mini de 1000 €,

puce3 Prises en charge totale par Otis des cotisations Arrco, Agircc, Avv (assurance volontaire vieillesse) et mutuelle, à l’exception de la CSG, CRDS et maladie,

puce3 Acquisition des points Agirrc et Arrco basée sur la moyenne des salaires bruts des 12 derniers mois,

puce3 Indemnité de licenciement légale avec un minimum de 10000 € (non imposable),

puce3 Maintien dans le dispositif jusqu’à la retraite à taux plein, dans un délai de 60 mois maxi pour tous.

Exemple : un salarié avec 30 ans d’ancienneté, ayant un salaire brut (base + ancienneté) de 2000 €, a aujourd’hui un salaire net mensuel de 1668 € . Il aura demain en préretraite (rente nette + quotte part indemnité de licenciement répartie sur 36 mois) une allocation mensuelle de 1609 €.

A savoir : ce projet d’accord préretraite 2009 est plus favorable que les accords de 1999 et 2003 signés à l’époque par l’ensemble des organisations syndicales.

DsC Adherez !

Info 01 04 2009

 

INFORMATION C.F.T.C.

Info 01 04 2009 dans Information barred

Communiqué commun des Organisations Syndicales.

CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA

Suite à la réunion du 30 mars 2009.

L’augmentation du nombre de chômeurs, la baisse significative de la consommation, l’incertitude grandissante sur l’activité des entreprises témoignent…

en savoir plus... format pdf

DsC

Appel du 19 mars 2009

Appel du 19 mars 2009 dans Information cftccolombe 

Appel des organisations syndicales CFTC, CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA

La forte mobilisation du 29 janvier a conduit le président de la République à annoncer à l’occasion de la rencontre avec les partenaires sociaux, le 18 février, une légère inflexion sociale à son plan de relance.

En réponse à une partie des revendications avancées par les organisations syndicales, des mesures sont annoncées, des processus de concertation sont proposés sur le partage de la valeur ajoutée et des profits, un fonds d’investissement social est programmé.

Les organisations syndicales CFTC, CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA considèrent que les mesures sont trop parcellaires pour modifier le cap économique de la politique gouvernementale. Par ailleurs le Président a refusé catégoriquement d’augmenter le Smic, de modifier sa politique d’emploi dans les fonctions publiques et de revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires… A cela s’ajoutent l’attitude dogmatique du patronat et son refus d’assumer ses responsabilités.

La crise nécessite des réponses d’une toute autre portée. Les effets de la crise économique et financière s’accentuent et accroissent les inquiétudes des salariés. La recrudescence des suppressions d’emploi, d’utilisation du chômage partiel, contribuent à amplifier la récession et pèsent lourd sur le pouvoir d’achat qui se dégrade.

Tout ceci conduit les organisations syndicales à poursuivre la mobilisation. Elles appellent à poursuivre les actions engagées dans les secteurs professionnels.

Elles confirment la journée de mobilisation interprofessionnelle

du 19 mars 2009

qui donnera lieu à des grèves et des manifestations dans tout le pays.

En prolongement de leur déclaration commune du 5 janvier 2009, elles appellent leurs syndicats et les salariés, les demandeurs d’emploi, les retraités, à faire entendre au gouvernement comme aux responsables patronaux et employeurs leurs revendications:
- défendre l’emploi privé et public,
- lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales,
- exiger des politiques de rémunération qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités,
- défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale, des services publics de qualité

Elles expriment leur solidarité et leur soutien aux salariés des DOM et à leurs organisations syndicales et appellent gouvernement et patronat à répondre positivement aux revendications posées.

Elles conviennent de se réunir à nouveau le 20 mars 2009 à 8h00.

DsC

 

Info 14 02 2009

 Info 14 02 2009 dans Information cftccolombe

ASSURANCE CHOMAGE

La CFTC ne signera pas

Les organisations  syndicales CFTC, FO, CGT, et CFE-CGC ont décidé de ne pas signer l’accord sur l’assurance-chômage, du 23 décembre 2008, qui raccourci la durée d’indemnisation pour certains chômeurs…

Quatre syndicats sur cinq disent non à ce texte pénalisant, accepté par la seule  CFDT, et les trois organisations patronales.

Cet accord, concocté par le MEDEF, et validé par la seule CFDT est dans la droite ligne de l’accord sur la représentativité, qui met à mal le pluralisme syndical, qu’elle-même à également signé.

La CFTC tient à rappeler qu’elle a toujours pris ses décisions en fonction de l’intérêt des salariés et du contexte économique et social. Or, aujourd’hui, ce texte n’est pas à la hauteur des enjeux que la crise nous impose pour que la CFTC engage sa signature. Si cette convention est agréée par les pouvoirs publics, une partie des demandeurs d’emploi, plus particulièrement les personnes en situation de précarité et les jeunes, et dans une moindre mesure les seniors, se verront laisser au bord de la route. Alors que le RSA met en avant l’intérêt financier que tout bénéficiaire doit avoir de retrouver un emploi même minime en cumulant minima social et salaire perçu, le dispositif proposé par la convention a pour conséquence la perte de droits ouverts du fait de la reprise d’un emploi, souvent précaire.

Exemple : un salarié licencié devra obligatoirement avoir travaillé  six mois, au cours des douze mois précédents, pour bénéficier des allocations chômage.

Autre crasse glissée dans cet accord très patronal ; les filières qui permettaient de mieux traiter les chômeurs de longue durée sont terminées au profit d’un système unique. Or, 900 000 demandeurs d’emploi bénéficient de ces dispositifs.

La CFDT à également validé la proposition du MEDEF d’une double baisse des cotisations de chômage versées par les entreprises  à hauteur de 0,5% en juin 2009, puis au 1er janvier 2010.

Résultat des courses : les chômeurs seront de plus en plus nombreux, et l’argent pour les indemniser de moins en moins abondant.

Pour toutes ces raisons, le bureau confédéral de la CFTC demande donc l’ouverture de négociations d’un avenant de l’article 7 à la présente convention pour organiser la baisse des cotisations. Celle-ci doit s’appuyer sur une évaluation globale de la situation financière de l’assurance chômage. Elle doit également être conditionnée à une amélioration de l’indemnisation des demandeurs d’emploi sous les deux formes suivantes :

flecheblue dans Syndicat CFTC généralisation de l’indemnisation de tous les demandeurs d’emploi précaires dès 4 mois

flecheblue possibilité pour les demandeurs d’emploi d’additionner des droits anciens non consommés avec des droits nouveaux

La CFTC demande au gouvernement d’appuyer sa demande d’ouverture de négociation d’un avenant.

Bernard CULETTO

DsC

123



akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT
| Blogaide