• Accueil
  • > Recherche : schindler ascenseur

Résultat pour la recherche 'schindler ascenseur'

Actualités 3 mai 2011

CFTC - Vie syndicale...

Actualités

 un combat contre des conditions de travail qui font passer le profit avant la santé

A l’occasion du 28 avril, journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail*, il est important de rappeler que chaque année de mauvaises conditions de travail causent directement la mort de plus de deux millions de personnes. L’Organisation internationale du travail a choisi comme thème pour l’année 2011 les systèmes de gestion de la santé au travail.

Cela ne devrait pas faire oublier que la santé et la sécurité au travail sont un combat permanent, mené par le monde du travail et les organisations syndicales, contre des conditions de travail qui font passer le profit avant la protection de la vie et de la santé. Il existe un écart énorme entre la prévention possible sur la base de l’état des sciences et des techniques et la situation réelle sur les lieux de travail.

Cet écart ne peut être surmonté que par l’action d’organisations syndicales qui arrivent à faire de la santé au travail un thème de mobilisation. Il ne s’agit pas d’une simple question de gestion plus rationnelle, il s’agit avant tout de créer des mécanismes de contre-pouvoir dans les entreprises qui permettent aux travailleurs d’exercer un contrôle accru sur leurs conditions de travail.

Le 28 avril est proche du 1er mai, non seulement dans la succession des dates du calendrier mais aussi dans ce qui constitue le noyau commun de la santé au travail et de tous les autres combats syndicaux : changer le travail, changer la société et changer le monde.

Laurent Vogel
Directeur du département santé et sécurité
Institut syndical européen (ETUI)

* Cette journée est organisée depuis 1996 par les organisations syndicales partout dans le monde. Dans certains pays, elle est également reconnue par des institutions officielles tant au niveau international que dans différents pays.

DsC

Suicide a l’ascenseur II

Suicide a l'ascenseur II dans Adherent lift

Le 10 août, un technicien de Schindler avait mis fin à ses jours dans la gaine d’ascenseur d’un immeuble d’Albi.

Pour sa famille, qui envisage de saisir la justice, ce geste est la conséquence d’une «anxiété professionnelle». Pourquoi un homme qui aimait son travail et était si dévoué à son entreprise en est-il venu à mettre fin à ses jours, en se faisant écraser par un des ascenseurs dont il assurait habituellement la maintenance dans un immeuble d’Albi ? Depuis le 10 août et la découverte du drame avenue Foch, cette question hante la famille et les collègues de travail de François Leiro. Ils sont persuadés que le suicide de ce Saint-Juérien de 41 ans, « un excellent technicien sorti major de sa promotion à l’issue de son stage dans le centre de formation de Schindler en 1991 », est directement lié à la pression qu’il subissait, depuis plusieurs mois, dans son entreprise. Du reste, ce célibataire qui résidait chez sa mère à Saint-Juéry, a laissé une lettre pour expliquer son geste, dans la chambre de l’hôpital du Bon-Sauveur d’Albi où il était soigné pour une dépression.La famille Leiro veut rétablir certains faits (1). Si elle n’a pas encore saisi la justice, son intention est claire quand elle affirme: «A ce jour, et sous réserve de l’évolution de ce dossier que la famille n’entend pas clore, le lieu du drame est révélateur du malaise et de l’anxiété d’origine professionnelle qui ont malheureusement coûté la vie à la victime ». Patrick Garcia, délégué CGT de Schindler Toulouse, est beaucoup plus explicite : « A nos yeux, cet acte désespéré est symbolique et chargé d’un message par le choix du lieu. Se suicider dans un ascenseur quand on est ascensoriste, c’est vraiment pour montrer du doigt les responsables ».

Averti et mis à pied

François Leiro, « un très gentil garçon qui connaissait bien son métier », était pourtant dans le collimateur de son employeur. En l’espace de quelques mois, il avait fait l’objet de deux avertissements, le premier étant accompagné de deux jours de mise à pied. Pour quels motifs ?

Selon François Lucas, directeur des ressources humaines, joint hier au siège du groupe à Vélizy, « la sanction de décembre 2009 portait sur une fausse déclaration d’ordre de travail et le 22 juin, nous lui avons remis en main propre une lettre d’avertissement : il avait manqué de rigueur dans le respect de la procédure et des éléments ayant trait à la sécurité des usagers ».

Une course à son nom

La CGT a une tout autre version : « Fin 2009, ils l’ont convoqué par rapport aux heures supplémentaires. Sur son agence, c’est lui qui en faisait le plus. En juin, ils l’ont reconvoqué pour des motifs dérisoires, par exemple le fait d’avoir oublié d’éteindre la lumière dans une machinerie. La vérité, c’est qu’ils voulaient se débarrasser de lui. Ils l’ont poussé à bout et il est tombé malade ».

Syndicat et direction s’entendent au moins sur un point : « C’est un métier qui comporte sa part de stress ».

Un stress, voire une pression que François Leiro, qui ne s’entendait pas bien avec sa chef de service, n’aurait plus eu la force de supporter ?

Le 13 août, lors de ses obsèques dans le petit cimetière d’Arthès, une de ses amies avait lancé ces mots : « Son dévouement total et une grande injustice à son égard l’on mené à sa perte ».

À Saint-Juéry, ses copains de l’association Lo Capial, où François animait la section VTT, sont inconsolables. Ils envisagent d’organiser une course qui portera son nom. « Si on recherche la vérité sur ce drame, c’est d’abord pour rendre à François son honneur », confie un membre de sa famille.

Source La Dépèche.fr du 10 septembre 2010

 

barred dans Information

DSC Votez CFTC !

barred dans Schindler

cftc info 26 08 2010

ascenseur Schindler

installe 353 escaliers mécaniques dans des gares en Chine

Zurich – Schindler Holding a obtenu un contrat en Chine pour les chemins de fer du pays. Le fabricant d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques fournira 353 escaliers mécaniques destinés à 17 gares de chemin de fer, allant de Changchun, au nord du pays, à Guangzhou, sur la côte sud, a indiqué le groupe mercredi soir, sans donner de détails sur les modalités financières.Les premiers escaliers seront installés dès septembre 2010.

Les 353 équipements prévus seront mis en place d’ici mai 2011. Les usines Schindler à Shanghai fabriqueront la totalité des escaliers mécaniques.

 

Source Romandie du 25 aout 2010

 

cftc info 26 08 2010 dans Information barred

DSC Votez CFTC !

barred dans Schindler

cftc info 23 08 2010

ascenseur Schindler

Le bénéfice de

SCHINDLER

prend l’ascenseur  

LUCERNE | Le groupe Schindler a confirmé au 1er semestre 2010 la tendance positive du début de l’année. Le bénéfice consolidé du fabricant d’ascenseurs a augmenté de 5,9% par rapport à la même période de l’an passé.
Le résultat d’exploitation est en progression de 1,2% à 496 millions, a indiqué le groupe mardi. Si le cash-flow a augmenté de 15,7% à 421 millions, cela est dû uniquement à un gain comptable à caractère unique de 31 millions. L’entrée de commandes du groupe a progressé de 8,5% à 6,59 milliards.

Le chiffre d’affaires a lui augmenté de 1,1% à 6,04 milliards.Dans le domaine des ascenseurs et des escaliers mécaniques, la demande pour les produits Schindler s’est révélée forte durant les six premiers mois de l’année. L’entrée de commandes a progressé de 9,1% à 4,529 milliards. Toutes les régions ont contribué à cette augmentation, en particulier l’Asie/Pacifique.

 

Source 24 Heures du 17 aout 2010

 

cftc info 23 08 2010 dans Information barred

DSC Votez CFTC !

barred dans Schindler

Suicide à l’ascenseur

Suicide à l'ascenseur dans Information lift

Il se suicide en se faisant écraser par un ascenseur

Un ascensoriste de 41 ans s’est suicidé mardi soir en se faisant écraser par une cabine d’ascenseur dans un immeuble d’Albi (Tarn), a-t-on appris jeudi de source policière.

Dépressif, cet homme célibataire et sans enfants qui était en congé maladie depuis juin dernier avait laissé une lettre explicite dans l’établissement de repos où il était hospitalisé. Il précisait notamment le lieu exact de son suicide.

Après avoir trouvé sa casquette et son passe-partout dans le hall de son immeuble, sa cousine a alerté les policiers qui ont découvert la victime vers 23h. Pour mettre fin à ses jours, ce dernier a utilisé sa clé pour ouvrir la porte du rez-de-chaussée, tandis que l’ascenseur était dans les étages. Il s’est ensuite couché sur les amortisseurs de l’appareil et a attendu qu’une personne monte dans la cabine qui lui a ensuite écrasé la cage thoracique.

Une cellule psychologique a été mise en place dans l’entreprise SCHINDLER où l’ascensoriste travaillait depuis neuf ans. AP

info du 13 aout 2010

Voir aussi l’article sur « La Dépêche du Midi« 

Source Associated Press du 12 aout 2010

 

barred dans Schindler

DSC Votez CFTC !

barred dans Syndicat CFTC

Accident d’ascenseur 18 juin 2010 Filoche

Accident d'ascenseur 18 juin 2010 Filoche dans Information lift

Il est mort écrasé par l’ascenseur qu’il réparait le vendredi 18 juin.

Il avait 26 ans.

Il est mort écrasé par l’ascenseur qu’il réparait à 17 h 10, le vendredi 18 juin. Il était encore assis sur la porte palière à changer l’un des boutons de stop de bas de fosse, quand l’engin bloqué à 3 m au-dessus de lui a redémarré à 0,63 m/seconde. Pas eu le temps de se retirer. La violence du choc a provoqué un arrêt du cœur, avec le temps qu’il a fallu pour le dégager, il n’a pu être vraiment réanimé. Parti dans le coma avec le Samu, il est décédé à la Pitié.  Il travaillait depuis 15 mois chez Schindler qui l’avait placé à demeure pour l’entretien des 37 ascenseurs des 11 immeubles du Crédit Lyonnais, Boulevard des Italiens. Son compagnon de 22 ans recruté en avril 2010 s’est sauvé de justesse, en se blottissant dans le mince espace de la réserve au 3° sous-sol.

Hors la souffrance, il ne nous reste que des questions. Pourquoi ont-ils, à deux, commencé à faire la maintenance d’un ascenseur qui n’était pas en panne, un vendredi à  plus de 16 h 30 ?  Comment ont-ils été piégés, par le redémarrage de l’engin ? Certes, il aurait du être consigné hors circuit, mais comment faire des repérages et des tests avec des fils emmêlés de façon complexe dans ces conditions ? De toute façon la protection doit exister dans tous les cas, porte palière ouverte. Rien ne devrait fonctionner sauf si des protections ont été shuntées, dans une vie antérieure de l’ascenseur..  Pour aller couper l’alimentation, il faut monter au 7° étage dans la machinerie et comment communiquer par la grille, par-delà la cabine, sans talkie-walkie, le son d’une voix descend-il sept étages ?  Quelle formation de ces deux jeunes gens ? On nous dit qu’elle a été faite et qu’ils étaient compétents. Mais ils étaient bien jeunes, pour faire face aux redoutables dangers de ce métier.

Quelles exigences pesaient sur eux ? Les 4 grandes maisons d’ascenseurs, OTIS, Kone, Thyssen, Schindler ont été condamnées, à une amende record, il y a quelques années pour ententes illicites en Europe. Ne préfèrent-elles pas la maintenance plus juteuse que le renouvellement des parcs qui ne s’opère qu’à niveau de 10 % par an. Les récentes obligations de sécurité, qui relèvent de l’équipement plus que du droit du travail, bien qu’un autre décret soit en préparation, leur ont donné une manne : on sait qu’elles ont du mal à recruter et à former du personnel en nombre suffisant pour y faire face.

Comme la majorité des accidents du travail, on sait qu’une sécurité contrainte aurait permis de l’éviter. L’erreur dite « humaine » n’existe que quand l’insécurité technique permet qu’elle existe. Rien ne fera revenir le jeune Aurélien. Mais tout peut, doit être fait pour que la chaîne en cascade des employeurs, du donneur d’ordre au chef d’agence, soit contrainte à ce que cela ne puisse plus se reproduire. Comme on dit, il faut que l’enquête se poursuive et qu’elle débouche. Ce jeune homme n’était pas un gendarme, ou un policier, aucun officiel ne s’est déplacé pour lui rendre hommage, aucun grand média n’a fait la « une » sur sa mort. Pourtant il est tombé au champ d’honneur du travail.

Source Gérard Filoche du 9 aout 2010

 

barred dans Schindler

DSC Votez CFTC !

barred dans Syndicat CFTC

Accident d’ascenseur 18 juin 2010 – 1

Accident d'ascenseur 18 juin 2010 - 1 dans Information lift

SCHINDLER – ACCIDENT MORTEL

Paris 24 juin 2010 -  Ce matin, à 10 heures, ils devraient être plusieurs centaines devant l’agence Schindler d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Les techniciens ascensoristes de l’entreprise vont se rassembler pour rendre hommage à leur collègue Aurélien, 26 ans. Le jeune homme est décédé à la suite d’un terrible accident lors d’une opération de maintenance sur un monte-charge à Paris C’était vendredi dernier sur le site du Crédit lyonnais, rue Richelieu dans le IIe. Aurélien et un jeune collègue en formation avaient été chargés de remplacer une pièce sur un boîtier situé dans la gaine du monte-charge. Le « stagiaire » (dans l’entreprise depuis deux mois seulement) travaillait au fond de la fosse. Son collègue était assis juste au-dessus de lui, sur le palier du niveau - 3, les jambes pendantes. La cabine du monte-charge se trouvait un étage au-dessus d’eux…

Les deux jambes sectionnées

Pour une raison que l’enquête n’a pas encore déterminée, elle s’est subitement remise en route! Le plus jeune des techniciens a dû se coucher au fond de la fosse pour ne pas être écrasé. Son collègue, assis sur le palier, a eu les deux jambes sectionnées par l’appareil. Transporté à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans un état critique, il est mort trois jours plus tard, lundi soir, des suites de ces blessures. 
Ce drame a plongé les employés de Schindler dans la consternation en même temps qu’il a relancé la polémique sur la dangerosité de la profession. « C’est le deuxième accident mortel qui nous frappe depuis le début de l’année », souligne Olivier Tubiana, délégué CGT du personnel chez Schindler Aubervilliers, en rappelant la mort d’un technicien de Sacamas (une filiale de Schindler) écrasé par une cabine d’ascenseur en avril à Chelles (Seine-et-Marne). 
« Les techniciens impliqués étaient très jeunes (quinze mois d’ancienneté pour la victime, deux mois pour son collègue). La mise aux normes des ascenseurs imposée par la loi Robien a entraîné de nombreux recrutements. On peut se demander si la formation des personnels a été à la hauteur », s’interroge le syndicaliste. « Le technicien décédé était chez nous depuis un an, mais dans la profession depuis quatre. Il intervenait sur un site dont il assurait la maintenance régulièrement et sur un appareil qu’il connaissait bien. La question de la formation n’est pas en cause », estime quant à lui François Lucas, directeur du personnel de Schindler.

Source Le Parisien du 24 juin 2010

 

barred dans Schindler

DSC Votez CFTC !

barred dans Syndicat CFTC

Accident d’ascenseur 18 juin 2010-Décès

Accident d'ascenseur 18 juin 2010-Décès dans Information lift

SCHINDLER – ACCIDENT MORTEL

Le technicien hospitalisé est décédé lundi 21 juin, vers 21h,

Aurélien Sasombat, âgé de 26 ans, salarié de Schindler depuis 15 mois, est décédé suite à l’accident survenu vendredi lors d’une opération de maintenance sur le site du Crédit Lyonnais, 81 rue Richelieu à Paris. Nous sommes tous concernés et très touchés par cet accident.

info du 22 juin 2010

 

barred dans Schindler

DSC Votez CFTC !

barred dans Syndicat CFTC

Accident d’ascenseur 18 juin 2010

Accident d'ascenseur 18 juin 2010 dans Information lift

SCHINDLER – ACCIDENT MORTEL

Nous avons le regret de vous informer de la survenance d’un accident grave vendredi dernier en fin de journée sur un ascenseur au 81 rue de Richelieu 75002 Paris (siège du LCL).

Deux techniciens de maintenance de l’Agence Service Paris 1er & 2ème procédaient au remplacement d’un bouton stop en fonds de fosse. Pour des raisons qui restent encore à confirmer, l’appareil s’est mis en mouvement et a coincé le technicien qui était sur le palier. Celui ci a été emmené par le SAMU à l’hôpital et est depuis dans le coma. Nous sommes très touché par cet accident et nous faisons notre possible pour accompagner au mieux la famille et les collègues de la victime. Il est trop tôt pour évoquer avec assurance les causes de l’accident. Je vous tiendrai informé de l’évolution de santé de notre collègue et des conclusions de l’enquête interne qui a déjà commencée.

Suite info du 22 juin 2010

info du 21 juin 2010

barred dans Schindler

DSC Votez CFTC !

barred dans Syndicat CFTC

Otis ascenseur social en panne

Otis

Le 4 mai 2010

Ascenseur social en panne…

Les salariés d’OTIS à Gien réclament des augmentations de salaires. Ils sont en grève depuis le 30 avril.

Evoquant les bénéfices réalisés par le fabricant d’ascenseur, les grévistes revendiquent, entre autres, une revalorisation de 60 € pour chaque salarié et un salaire minimum de base de 1600 €. Les négociations engagées le 3 mai entre la direction d’Otis et l’intersyndicale n’ont pas permis la reprise du travail.

« Le mouvement est très suivi, au delà de nos attentes, notamment dans les régions de Marseille, Lyon, du Nord », a déclaré Franck Pfister, délégué central CFDT, en soulignant que « le service était perturbé au point de demander à Otis Line – la ligne téléphonique de secours pour les usagers – de reporter les dépannages ou d’appeler les pompiers en cas d’urgence ».
Otis France est une filiale du groupe américain United Technologies Corporation et gère dans l’hexagone un parc de plus de 160.000 appareils.

 Source : France 3.fr 

DsC Adherez !

12345...11



akwateam |
OUED KORICHE |
lalogeuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LES POMPIERS DE VERZENAY
| ROLLER A CHAUMONT
| Blogaide